Vous êtes ici : Accueil / Accueil / Actualités

Les poissons peuvent-ils remonter les cours d’eau en Scarpe aval ?

Trois ouvrages d’ampleur ont été aménagés pour restaurer la continuité piscicole depuis l’aval de la Scarpe. Ces travaux menés par la Porte du Hainaut, le SMAHVSBE avec l’aide de l’Agence de l’eau auront coûté plus de 8 millions d’euros. Quelle est donc l’efficacité de ces aménagements ?

La fédération de pêche du Nord, partenaire technique de ces réalisations a donc étudié l’efficacité des ouvrages sur une durée d’un an. L’objectif était de déterminer quels poissons se présentent dans les ouvrages et à quel moment ils y entrent et en sortent.

La fédération de pêche du Nord a réalisé une vidéo illustrant l’étude et ses résultats : https://www.youtube.com/watch?v=VH0gd6jhk2Q&feature=youtu.be

Ainsi, 708 poissons ont été pêchés et marqués, représentant 19 espèces.

Les détections présentent une variabilité saisonnière :

- en hiver, très peu de détections, sauf sur la Traitoire lors des crues, notamment pour les brochets et les anguilles

- au printemps/été, une augmentation concordant avec la hausse de température de l’eau.

Les rythmes journaliers constatés sont les mêmes que ceux donnés dans la littérature : les anguilles ont plus d’activités la nuit, les brochets, les gardons et les perches le jour.

Le taux de franchissement total (poissons détectés à l’entrée ET à la sortie de l’ouvrage) est de plus de 50 % pour les 3 ouvrages. Pour 8 espèces dont le brochet et l’anguille, il y a eu assez d’effectifs détectés pour que les résultats soient concluants.

Pour poursuivre les efforts, il s’agit maitenant de "Préserver et restaurer la dynamique naturelle des cours d’eau, par la mise en place de plans de gestion ambitieux de cours d’eau", tel que défini par les membres de la Commission locale de l’eau réunis le 3 avril 2019 en séance plénière pour valider la stratégie du SAGE en révision.