Vous êtes ici : Accueil / Accueil / Actualités

Des niveaux d’eau trop bas en Scarpe-Escaut

Depuis 1999, l’équipe du Parc naturel régional Scarpe-Escaut réalise un suivi piézométrique sur une vingtaine de points dans les nappes d’eaux superficielles de la plaine basse de la Scarpe aval.

Dans ce secteur, l’eau est présente dans le sol souvent entre un et trois mètres sous nos pieds, et son niveau varie au cours des saisons et des années. Ces nappes superficielles, peu productives et de qualité moyenne, sont localement exploitées à usage privatif (alimentation en eau du bétail, arrosage des jardins…), et non pour une alimentation en eau potable.

C’est la deuxième année consécutive que le niveau des nappes descend à des seuils rarement voire jamais atteints sur ces 20 dernières années. Normalement les nappes atteignent leur niveau le plus haut en janvier/février. En ce mois de février 2019, les pluies sont déficitaires sur la région ce qui entrainent une recharge des nappes très faible.

Pour un mois de février, les records sont de nouveau battus pour les nappes superficielles des communes de Vred, Marchiennes et Hasnon.

Il ne reste plus que le mois de mars pour que les nappes se rechargent. En effet, à partir du printemps, la végétation en croissance captera à nouveau les eaux de pluie. Cette faible recharge des nappes superficielles pourraient entrainer un assèchement des mares, des étangs, des zones humides et même de certains cours d’eau… et annonce donc un été 2019 sous tension pour les milieux naturels.