Vous êtes ici : Accueil / Accueil / Actualités

Lettre d’info n°15 : Gestion des plans d’eau en période de sécheresse

Une nouvelle intelligence dans la gestion de l’eau

Bouleversement climatique, sécheresses répétées et canicules, nous obligent à sortir du confort de vie d’une région où la ressource en eau était considérée comme inépuisable. L’eau, y compris dans la vallée de la Scarpe, est un patrimoine vital et fragile : les trois dernières années l’ont démontré.

La répartition inégale des eaux souterraines dans notre région et l’évolution du niveau des nappes nécessitent de nouveaux comportements. La solidarité territoriale autour de l’eau s’affirme comme une exigence. L’eau, denrée rare, doit être préservée en gardant à l’esprit l’ordre des priorités : l’approvisionnement en eau potable, puis le maintien des écosystèmes aquatiques et des usages économiques sur le même plan, et enfin les usages récréatifs ou touristiques. C’est le sens des arrêtés préfectoraux « sécheresse » nous plaçant en alerte renforcée.

Les plaines humides font partie des territoires directement concernés par ce besoin de solidarité. La gestion des cours d’eau et des plans d’eau tels les étangs de pêche ou de chasse, doit intégrer ce besoin de maintenir, sans gaspiller, l’eau tout au long de l’année grâce à des aménagements et des pratiques adaptés.

Le changement climatique impacte les débits des cours d’eau. Dès lors, il convient de tout mettre en œuvre pour ne pas chasser l’eau et limiter l’évaporation pour favoriser le maintien des richesses biologiques de ces milieux aquatiques. Le rôle des milieux humides est considérable : lutte contre les crues, contre les sécheresses, fonction d’épuration naturelle, piégeage du carbone, facteur de développement économique. C’est là, tout le sens du label Ramsar qui apportera une reconnaissance internationale des milieux humides de Scarpe-Escaut pour mieux les préserver. La révision du SAGE vise la satisfaction de tous les besoins prioritaires (eau potable, salubrité publique, sécurité civile) ainsi que la préservation de la biodiversité et des milieux humides et aquatiques à travers la reconquête qualitative et quantitative de la ressource en eau.

Mieux gérer nos plans d’eau c’est prendre soin de notre ressource, de notre qualité de vie et de l’avenir de notre région. Engageons-nous, nous avons tous besoin de cette intelligence collective au service de la gestion de l’eau.

Jean-Marc Dujardin, conseiller régional

Liens internet

Vous pouvez retrouver la lettre d’info ici