Vous êtes ici : Accueil / Accueil / Actualités

Où en est le Zéro phyto dans les communes de l’ORQUE Scarpe aval sud ?

Des molécules d’herbicides et de pesticides « urbaines » ayant été retrouvées dans les eaux souterraines, un axe de la démarche de l’Opération de Reconquête de la Qualité des Eaux (ORQUE) vise à accompagner les communes dans leur transition vers le Zéro phyto pour l’entretien des espaces verts. Depuis 2012, plus de 15 communes de l’ORQUE ont été suivies pour la réalisation de plans de désherbage, de formations, d’ateliers ou encore de démonstrations de matériel.

En 2019, une enquête a été lancée pour dresser un état des lieux de la mise en œuvre du Zéro phyto dans les communes et identifier leurs besoins pour s’améliorer. Olivier CHOPIN d’Auddicé Environnement a enquêté dix communes (Bellaing, Douai, Erre, Fenain, Haveluy, Monchecourt, Raismes, Saint-Amand-les-Eaux, Sin-le-Noble, Wallers-Arenberg) et rencontré trois EPCI (CA Porte du Hainaut, Douaisis Agglo, CC Cœur d’Ostrevent).

Les résultats ont été restitués aux collectivités le 7 février 2020 et ils ont été complétés par les propositions des communes afin de bâtir un plan d’actions pour les accompagner au mieux.

Actuellement, deux communes sont en Zéro phyto total et certaines communes utilisent des produits de biocontrôle. Globalement les agents ont bien le Certiphyto et un local de stockage aux normes. Trois communes font appel à des prestataires pour l’entretien des espaces verts. Elles utilisent toutes une grande diversité de supports de communication. Cependant, deux communes seulement ont signé la Charte d’entretien des espaces publics de l’Agence de l’eau (version XIème programme), il s’agit de Douai et de Lallaing.

Voici quelques résultats de l’enquête sur les attentes des communes :

  • la demande de formations est plutôt orientée vers des techniques spécifiques comme l’entretien des cimetières et des terrains de sport en Zéro phyto. La mise en place d’échanges réguliers entre agents et élus des différentes communes est souhaitée.
  • des besoins en matériel persistent, notamment pour des broyeurs de branches qui permettent aux agents un réel gain de temps en plus d’une réutilisation des copeaux pour le paillage. Un accompagnement est sollicité pour la mise en place de Plans de Gestion Différenciée (demande de subvention, choix du matériel alternatif…).
  • la mutualisation du matériel paraît compliquée pour les communes. Il s’agirait plutôt de mutualiser certaines prestations (opérations sur les terrains de sport, entretien des cimetières).
  • la sensibilisation peut avoir pour cible les habitants, mais aussi les élus, notamment dans un contexte de renouvellement des conseils municipaux. Un événement est proposé, de type forum sur l’eau et la gestion différenciée. Des actions ciblées peuvent être organisées comme la sensibilisation des clubs de football à l’entretien des terrains en Zéro phyto.
  • des besoins d’accompagnement pour la végétalisation et la réutilisation des eaux pluviales ressortent également. Il est conseillé de généraliser les ensemencements de trottoirs en graviers pour éviter la longueur de l’entretien et du désherbage.

Toutes ces propositions d’actions ont été priorisées par les collectivités. Elles seront organisées dans le programme d’actions de l’ORQUE pour 2020-2021 afin d’accompagner au mieux les communes en fonction des besoins, toujours dans un souci de préserver les ressources en eau du territoire.

Contact(s)

Anaé DEGACHE - Animatrice de l’ « Opération de Reconquête de la Qualité des Eaux » Scarpe aval sud (remplaçante de Stéphanie GONDRY). 03.27.19.19.70 - a.degache pnr-scarpe-escaut.fr – orque pnr-scarpe-escaut.fr