Lutter contre les pollutions

Pourquoi agir ?

Les pressions urbaines, industrielles et agricoles ont conduit à une dégradation de la qualité des eaux superficielles (fortes concentrations en matières organiques et minérales, phosphore et ammoniac…). Ce phénomène est accentué par les faibles débits des cours d’eau du bassin versant.

La nappe de la craie, quant à elle, est particulièrement sensible aux pollutions diffuses dans sa partie libre, au sud de la Scarpe.

L’objectif du SAGE est de reconquérir la qualité de l’eau, globalement dégradée.

Qui peut agir ?

Habitants, élus et collectivités, industriels ou encore agriculteurs, nous avons tous un rôle à jouer pour préserver la qualité de l’eau.

Habitants, vos eaux usées peuvent polluer les cours d’eau si elles ne sont pas conformément collectées ou si votre assainissement individuel (fosse septique,..) ne fonctionne pas correctement. Les gestionnaires de l’assainissement sont là pour vous accompagner si vous en avez besoin.

Tout comme les professionnels du jardin ou les structures publiques qui gèrent les espaces verts, les bords de routes…, vous pouvez, également vous engager à limiter l’utilisation de produits chimiques dans votre jardin, étangs, etc. !

Dans ce domaine, les agriculteurs ont déjà fait beaucoup d’efforts. L’application de ces bonnes pratiques (bandes enherbées le long des cours d’eau pour éviter la migration des pollutions, mise aux normes des bâtiments d’élevage…) doit être poursuivie et des indemnisations via des contractualisations type mesures agri-environnementales sont offertes aux agriculteurs qui souhaitent s’engager dans ces démarches sur le long terme.

Quant au monde industriel, les impacts des grosses industries sont bien connus et suivis. Par contre, ceux des PME/PMI et des sites et sols pollués le sont moins alors que leurs impacts plus diffus peuvent être aussi importants.