Des mesures pour maîtriser les sources de pollutions diffuses et diversifiées, à l'origine d'une mauvaise qualité de l'eau

27 avril 2020

Les mesures du SAGE Scarpe aval révisé

Les principales problématiques de qualité de l'eau sont liées au fonctionnement des réseaux de collecte des eaux en temps de pluie, entraînant des rejets et surverses dans les milieux naturels, aux stations d’épuration et aux pollutions ponctuelles liées aux pratiques agricoles et non agricoles (communales, domestique, industrielles etc.). 

Pour regagner une qualité d’eau nécessaire à l’équilibre des milieux aquatiques mais également à l’approvisionnement en eau potable, le SAGE Scarpe aval révisé indique les mesures suivantes :

  • Poursuite de l’opération de reconquête de la qualité des eaux dans les périmètres de protection de captage : ORQUE Scarpe aval sud

Mesures 47, 48

  • Gestion des eaux pluviales renforcée favorisant l’infiltration au plus près du point de chute de la goutte de pluie via notamment la réalisation de zonages pluviaux et la réduction des rejets en milieux naturels

Mesures 12, 13, 43, 44, 49 à 52, 70 à 73

Règle 4

  • Amélioration des rendements des systèmes d’assainissement par notamment des règlements d’assainissement

Mesures 53, 54

  • Amélioration de la connaissance de la qualité de l’eau via une campagne de mesure de celle-ci et un bilan biannuel des structures compétentes en assainissement

Mesures 56, 57

  • Communication accrue auprès des particuliers, usagers, artisans, commerçants et industriels sur leur impact sur la qualité de l’eau en accord avec une accélération du passage en zérophyto pour les communes

Mesures 58, 59, 61

  • Projet d’agriculture durable préservant la ressource en eau par l’utilisation de techniques agricoles réduisant les traitements phytosanitaires, le développement de l’agriculture biologique ou encore des expérimentations environnementales

Mesure 60

  • Promotion des énergies renouvelables sans le moindre impact qualitatif ou quantitatif sur l’eau

Mesure 62

  • Zones végétalisées épuratoires expérimentées au niveau des surverses de déversoirs d’orage

Mesure 63

En savoir plus

26 mai 2020

Charte du Parc et SAGE : un territoire et des enjeux communs

Un Parc où l'eau forge une partie de l'identité du territoire Le Parc naturel régional Scarpe-Escaut est un territoire de 55 communes labellisé par l’Etat pour ses paysages, la diversité de sa faune et sa flore, son patrimoine et ses milieux particuliers tels que les zones humides et les forêts. 44 communes du bassin versant de la Scarpe aval (sur 74) adhèrent au Syndicat mixte du Parc. Signataires de la Charte du Parc (au même titre que les intercommunalités, le Conseil départemental, la Région Hauts-de-France et l’Etat), elles s’engagent à mettre en œuvre des actions contribuant à un

26 mai 2020

Une Opération de Reconquête de la QUalité de l’Eau (ORQUE)

L'ORQUE Scarpe aval Sud L’eau sur le bassin versant de la Scarpe aval représente une ressource essentielle pour l’alimentation en eau potable du territoire et des métropoles avoisinantes. Près de 18 millions de m3 d’eau sont prélevés chaque année. Néanmoins, le territoire avec sa forte densité de population et ses diverses activités, subit une dégradation de la qualité de ses eaux souterraines. Pour préserver la qualité de la ressource en eau, les principaux préleveurs d’eau du territoire (Métropole Européenne de Lille, Noréade, Douaisis Agglo) ont mis en place, dès 2009, une Opération de

26 mai 2020

Des mesures pour préserver les milieux humides et aquatiques de la Scarpe aval

Les mesures du SAGE Scarpe aval révisé Entre l’érosion de la biodiversité, l’urbanisation rapide, l’intensification des usages industriels, agricoles mais aussi domestiques, le drainage, la pollution des sols et des eaux ou encore la fragmentation des habitats, les milieux humides sont menacés. Afin de les protéger, le SAGE Scarpe aval révisé inscrit dans ses documents des mesures de : Protection via un renforcement de la loi sur l’eau, l’inscription dans les documents d’urbanisme et encadrement des pratiques (notamment d’assainissement non collectif) dans les milieux humides remarquables à