Qualité de l'eau

DES SOURCES DE POLLUTIONS DIFFUSES ET DIVERSIFIÉES

L’eau de la Scarpe aval canalisée est jugée médiocre d’un point de vue écologique et mauvais d’un point de vue chimique (2016, selon la typologie de la Directive-Cadre sur l’eau). Ceci est dû à la présence de certains nutriments, de certains herbicides urbains et agricoles, de zinc, d’insecticides, de polluants industriels qualifiés de substances ubiquistes1, de nombreuses substances médicamenteuses et de 35 autres substances dangereuses.

Pour la qualité des eaux souterraines, ce sont les produits phytosanitaires, les nutriments (nitrates, phosphore), les polluants émergents de sous-produits de chloration, solvants et détergents voire même d’ions perchlorates qui sont mesurés en trop grande quantité.

La qualité des eaux souterraines et superficielles est dégradée

Les substances ubiquistes sont des substances à caractère persistant, bioaccumulable et toxique. Elles sont susceptibles d’être détectées pendant des décennies dans l’environnement aquatique et quasiment omniprésentes.

L’Opération de Reconquête de la QUalité des Eaux Scarpe aval sud

L’opération de reconquête de la qualité des eaux (ORQUE) Scarpe aval Sud regroupe, depuis 2009, 48 communes où l’enjeu de préservation de la qualité de l’eau est primordial. Parmi ces communes, 32 constituent la Zone d’Actions Prioritaires pour la préservation de la qualité de la nappe de la Craie. L’ORQUE permet de concentrer les actions, et notamment la communication, sur un secteur prioritaire.

Pour en savoir plus

Des chiffres clés en 2019

1 ORQUE volontaire et préventive

11 833 ha de zones d’actions prioritaires

58 % de surface agricole (2019)

0,23 % de la surface agricole utile en agriculture biologique

13 communes en « Charte d’entretien des espaces publics »

23 stations d’épuration pour le bassin versant

465 habitants/km²