Etat des lieux - Carte 13 : Retraits et gonflements d’argiles dans le bassin versant Scarpe aval

Etat des lieux – 2019 - PNR Scarpe-Escaut © SAGE Scarpe aval

Les aléas en Scarpe aval

Le territoire est concerné par cinq types d’aléas aux causes et conséquences diversifiée :

  • Des débordements de cours d’eau au sein de son lit majeur, en cas de crue (carte 25),
  • Des remontées de nappe localisées, d’une part au niveau de l’affleurement de la nappe de la craie, d’autre part au niveau des nappes alluviales de la plaine de la Scarpe et de ses affluents (carte 26),
  • Des phénomènes de retrait des argiles (carte 13),
  • Des ruissellements et coulées de boues sur les versants localisés (Douaisis et Ostrevent, Pévèle) (carte 27),
  • Localement des zones d’affaissement minier où des pompes de relevage protègent les espaces habités.

Les aléas inondations en Scarpe aval sont aggravés avec l’évolution des usages du sol : cessation de l’activité minière, urbanisation croissante, création de merlons et surcreusement du lit mineur (curages), régression des zones humides.

Phénomènes de retrait des argiles

A l’inverse les épisodes climatiques de sécheresse peuvent générer des retraits d’argiles. On compte 17 communes concernées par un arrêté de catastrophe naturelle pour retrait et gonflement d’argiles. Les maisons individuelles sont les principales victimes de ce phénomène. Les désordres se manifestent par des fissures sur les façades, distorsion des portes et fenêtres, une dislocation des dallages et des cloisons et, parfois la rupture de canalisations enterrées. Les zones concernées par ces problématiques de retrait et gonflement d’argiles en période de sécheresse sont : le versant de la Pévèle (voir les zones d’argiles tertiaires d’âge Yprésien sur la carte géologique ci-après), localement quelques communes de la Porte du Hainaut (Bellaing et Haveluy touchées lors de la sécheresse 2017).