Une Opération de Reconquête de la QUalité de l’Eau (ORQUE)

28 avril 2020

L'ORQUE Scarpe aval Sud

L’eau sur le bassin versant de la Scarpe aval représente une ressource essentielle pour l’alimentation en eau potable du territoire et des métropoles avoisinantes. Près de 18 millions de m3 d’eau sont prélevés chaque année. Néanmoins, le territoire avec sa forte densité de population et ses diverses activités, subit une dégradation de la qualité de ses eaux souterraines.

Pour préserver la qualité de la ressource en eau, les principaux préleveurs d’eau du territoire (Métropole Européenne de Lille, Noréade, Douaisis Agglo) ont mis en place, dès 2009, une Opération de Reconquête de la Qualité de l’Eau (ORQUE) sur le sud du bassin versant de la Scarpe aval (carte). Cela représente une zone de 48 communes où l'infiltration de l'eau dans le sol va de moyenne à forte (absence d'argiles). Ces 48 communes recoupent partiellement avec le territoire du Parc naturel régional mais sont entièrement incluses dans le bassin versant Scarpe aval. Parmi ces communes, 32 constituent la Zone d’Actions Prioritaires (carte) pour la préservation de la qualité de la nappe de la Craie.

Initiées par l’Agence de l’Eau Artois-Picardie, les ORQUEs ont pour objectif de réduire sur un territoire les pollutions autour des captages en eau potable par une approche préventive et concertée.

En Scarpe aval, les enjeux de la reconquête de la qualité de l’eau sont de répondre aux besoins en alimentation en eau potable et aux enjeux de santé publique. 

Un programme d’actions a été établi en 2010 suite à un diagnostic territorial. Ce plan d’actions concerté et constamment en évolution, permet de sensibiliser et  d’accompagner les acteurs locaux : communes, jardiniers, agriculteurs, et artisans dans la mise en oeuvre de pratiques plus respectueuses pour la qualité de l’eau.

Les actions de l'ORQUE

Les actions portées par l'ORQUE sont nombreuses et diversifiées mais toujours dans un objectif de bon état de la qualité de l'eau :

  • Sensibilisation au zéro-phyto pour les communes, 
  • Accompagnement dans la création de jardins partagés au naturel, 
  • Accompagnement individuel des agriculteurs,
  • Développement de l'agriculture bio,
  • Aide à l'adhésion au GEDA Scarpe-Hainaut,
  • Opération réduction des rejets pour les artisans.

Pour en savoir plus

En savoir plus

26 mai 2020

Charte du Parc et SAGE : un territoire et des enjeux communs

Un Parc où l'eau forge une partie de l'identité du territoire Le Parc naturel régional Scarpe-Escaut est un territoire de 55 communes labellisé par l’Etat pour ses paysages, la diversité de sa faune et sa flore, son patrimoine et ses milieux particuliers tels que les zones humides et les forêts. 44 communes du bassin versant de la Scarpe aval (sur 74) adhèrent au Syndicat mixte du Parc. Signataires de la Charte du Parc (au même titre que les intercommunalités, le Conseil départemental, la Région Hauts-de-France et l’Etat), elles s’engagent à mettre en œuvre des actions contribuant à un

26 mai 2020

Des mesures pour préserver les milieux humides et aquatiques de la Scarpe aval

Les mesures du SAGE Scarpe aval révisé Entre l’érosion de la biodiversité, l’urbanisation rapide, l’intensification des usages industriels, agricoles mais aussi domestiques, le drainage, la pollution des sols et des eaux ou encore la fragmentation des habitats, les milieux humides sont menacés. Afin de les protéger, le SAGE Scarpe aval révisé inscrit dans ses documents des mesures de : Protection via un renforcement de la loi sur l’eau, l’inscription dans les documents d’urbanisme et encadrement des pratiques (notamment d’assainissement non collectif) dans les milieux humides remarquables à

26 mai 2020

Des mesures pour gérer durablement la ressource en eau souterraine pour l'alimentation en eau potable

Les mesures du SAGE Scarpe aval révisé Le SAGE s’inscrit dans une démarche d’adaptation au changement climatique et souhaite comprendre et pérenniser l’alimentation en eau potable en anticipant la demande et l’état de la ressource dans les prochaines années mais aussi en renforçant la solidarité amont-aval des différents préleveurs d’eau. Ainsi, le SAGE Scarpe aval révisé inscrit dans ses documents une volonté d’adaptation aux demandes en eau souterraine futures : Vision partagée autour des prélèvements dans la nappe de la craie entraînant une clé de répartition par usage, un volume maximal