Les poissons peuvent-ils remonter les cours d’eau en Scarpe aval ?

8 avril 2019

Trois ouvrages d’ampleur ont été aménagés pour restaurer la continuité piscicole depuis l’aval de la Scarpe. Ces travaux menés par la Porte du Hainaut, le SMAHVSBE avec l’aide de l’Agence de l’eau auront coûté plus de 8 millions d’euros. Quelle est donc l’efficacité de ces aménagements ?

Des ouvrages de continuité piscicole

La fédération de pêche du Nord, partenaire technique de ces réalisations a donc étudié l’efficacité des ouvrages sur une durée d’un an. L’objectif était de déterminer quels poissons se présentent dans les ouvrages et à quel moment ils y entrent et en sortent.

La fédération de pêche du Nord a réalisé une vidéo illustrant l’étude et ses résultats : 

Ainsi, 708 poissons ont été pêchés et marqués, représentant 19 espèces. Les détections présentent une variabilité saisonnière :

  • en hiver, très peu de détections, sauf sur la Traitoire lors des crues, notamment pour les brochets et les anguilles
  • au printemps/été, une augmentation concordant avec la hausse de température de l’eau.

Les rythmes journaliers constatés sont les mêmes que ceux donnés dans la littérature : les anguilles ont plus d’activités la nuit, les brochets, les gardons et les perches le jour.

Le taux de franchissement total (poissons détectés à l’entrée ET à la sortie de l’ouvrage) est de plus de 50 % pour les 3 ouvrages. Pour 8 espèces dont le brochet et l’anguille, il y a eu assez d’effectifs détectés pour que les résultats soient concluants.

Pour poursuivre les efforts, il s’agit maintenant de "Préserver et restaurer la dynamique naturelle des cours d’eau, par la mise en place de plans de gestion ambitieux de cours d’eau", tel que défini par les membres de la Commission locale de l’eau réunis le 3 avril 2019 en séance plénière pour valider la stratégie du SAGE en révision.

Une carte et des mesures du SAGE révisé

Les obstacles piscicoles sont des ouvrages ou aménagements entravant la libre circulation des espèces. Ils peuvent être des seuils, des siphons, des clapets, des barrages ou encore des vannes. L’objectif est d’étudier l’opportunité de résorber ces ouvrages d’aval à l’amont que ce soit dans les cours d’eau principaux ou dans le réseau secondaire qui jouent également un rôle dans la circulation des espèces aquatiques.

La carte 10 du SAGE Scarpe aval sur les zones de frai potentielles et obstacles piscicoles à étudier, résorber, restaurer présente les différents obstacles priorisés pour répondre à cet objectif.

En savoir plus

26 mai 2020

Charte du Parc et SAGE : un territoire et des enjeux communs

Un Parc où l'eau forge une partie de l'identité du territoire Le Parc naturel régional Scarpe-Escaut est un territoire de 55 communes labellisé par l’Etat pour ses paysages, la diversité de sa faune et sa flore, son patrimoine et ses milieux particuliers tels que les zones humides et les forêts. 44 communes du bassin versant de la Scarpe aval (sur 74) adhèrent au Syndicat mixte du Parc. Signataires de la Charte du Parc (au même titre que les intercommunalités, le Conseil départemental, la Région Hauts-de-France et l’Etat), elles s’engagent à mettre en œuvre des actions contribuant à un

26 mai 2020

Une Opération de Reconquête de la QUalité de l’Eau (ORQUE)

L'ORQUE Scarpe aval Sud L’eau sur le bassin versant de la Scarpe aval représente une ressource essentielle pour l’alimentation en eau potable du territoire et des métropoles avoisinantes. Près de 18 millions de m3 d’eau sont prélevés chaque année. Néanmoins, le territoire avec sa forte densité de population et ses diverses activités, subit une dégradation de la qualité de ses eaux souterraines. Pour préserver la qualité de la ressource en eau, les principaux préleveurs d’eau du territoire (Métropole Européenne de Lille, Noréade, Douaisis Agglo) ont mis en place, dès 2009, une Opération de

26 mai 2020

Des mesures pour préserver les milieux humides et aquatiques de la Scarpe aval

Les mesures du SAGE Scarpe aval révisé Entre l’érosion de la biodiversité, l’urbanisation rapide, l’intensification des usages industriels, agricoles mais aussi domestiques, le drainage, la pollution des sols et des eaux ou encore la fragmentation des habitats, les milieux humides sont menacés. Afin de les protéger, le SAGE Scarpe aval révisé inscrit dans ses documents des mesures de : Protection via un renforcement de la loi sur l’eau, l’inscription dans les documents d’urbanisme et encadrement des pratiques (notamment d’assainissement non collectif) dans les milieux humides remarquables à