Des mesures pour préserver les milieux humides et aquatiques de la Scarpe aval

27 avril 2020

Les mesures du SAGE Scarpe aval révisé

Entre l’érosion de la biodiversité, l’urbanisation rapide, l’intensification des usages industriels, agricoles mais aussi domestiques, le drainage, la pollution des sols et des eaux ou encore la fragmentation des habitats, les milieux humides sont menacés. Afin de les protéger, le SAGE Scarpe aval révisé inscrit dans ses documents des mesures de :

Mesures 2, 3, 9, 12, 13, 17, 51

Règles 1 et 2

  • Suivi renforcé de la procédure d’Eviter-Réduire-compenser par une caractérisation systématique préalable à toute ouverture à l’urbanisation dans la plaine de la Scarpe et de ses affluents et, en cas d’impact, une compensation avec suivi et gain de fonctionnalité

Mesures 4 à 7

Mesures 8 à 10

Règles 1 et 2

Mesure 11

  • Renforcement de la place de l’eau dans les milieux urbains et ruraux pour maintenir le caractère humide du territoire et favoriser la trame verte et bleue

Mesures 1, 20, 79

Mesures 18, 19, 21

Règle 3

  • Préservation et gestion concertée des fossés et autres éléments d’hydraulique douce pour favoriser la trame verte et bleue et la biodiversité spécifique

Mesures 10, 20, 30, 45, 68, 69, 74, 76, 79

  • Gestion concertée à l’échelle du bassin versant et au-delà des ouvrages hydrauliques et de l’entretien des cours d’eau pour retenir l’eau sur le territoire en combinant restauration écologique et lutte contre les inondations

Mesures 14, 22, 23, 64, 65, 67, 80

  • Amélioration de la continuité écologique sur les cours d’eau et zones d’habitats et de reproduction piscicoles

Mesures 23 à 29

  • Communication autour des bonnes pratiques de gestion : diminution des peupleraies et multiplication des essences locales, passage au zérophyto, mise en conformité des installations d’assainissement non collectives, élimination des espèces exotiques envahissantes,

Mesures 12, 13, 17, 23, 28, 61

  • Amélioration de la connaissance, en suivant les mesures compensatoires, en affinant l’inventaire de ces milieux ou encore en approfondissant la connaissance du fonctionnement des milieux humides.

Mesures 3, 6, 11, 16, 18

En savoir plus

26 mai 2020

Charte du Parc et SAGE : un territoire et des enjeux communs

Un Parc où l'eau forge une partie de l'identité du territoire Le Parc naturel régional Scarpe-Escaut est un territoire de 55 communes labellisé par l’Etat pour ses paysages, la diversité de sa faune et sa flore, son patrimoine et ses milieux particuliers tels que les zones humides et les forêts. 44 communes du bassin versant de la Scarpe aval (sur 74) adhèrent au Syndicat mixte du Parc. Signataires de la Charte du Parc (au même titre que les intercommunalités, le Conseil départemental, la Région Hauts-de-France et l’Etat), elles s’engagent à mettre en œuvre des actions contribuant à un

26 mai 2020

Une Opération de Reconquête de la QUalité de l’Eau (ORQUE)

L'ORQUE Scarpe aval Sud L’eau sur le bassin versant de la Scarpe aval représente une ressource essentielle pour l’alimentation en eau potable du territoire et des métropoles avoisinantes. Près de 18 millions de m3 d’eau sont prélevés chaque année. Néanmoins, le territoire avec sa forte densité de population et ses diverses activités, subit une dégradation de la qualité de ses eaux souterraines. Pour préserver la qualité de la ressource en eau, les principaux préleveurs d’eau du territoire (Métropole Européenne de Lille, Noréade, Douaisis Agglo) ont mis en place, dès 2009, une Opération de

26 mai 2020

Des mesures pour gérer durablement la ressource en eau souterraine pour l'alimentation en eau potable

Les mesures du SAGE Scarpe aval révisé Le SAGE s’inscrit dans une démarche d’adaptation au changement climatique et souhaite comprendre et pérenniser l’alimentation en eau potable en anticipant la demande et l’état de la ressource dans les prochaines années mais aussi en renforçant la solidarité amont-aval des différents préleveurs d’eau. Ainsi, le SAGE Scarpe aval révisé inscrit dans ses documents une volonté d’adaptation aux demandes en eau souterraine futures : Vision partagée autour des prélèvements dans la nappe de la craie entraînant une clé de répartition par usage, un volume maximal